Le domaine

Le Domaine Fabrice VIGOT a vu le jour le 1er janvier 1990, reprenant une partie du vignoble exploité par Madame Roland Vigot : 4 ha sur les communes de Vosne-Romanée et Nuits-Saint-Georges, puis s’agrandit avec l’achat de quelques parcelles de Nuits-Saint-Georges et Bourgogne rouge en 1993.

Fin 1996 Fabrice épouse Christine Martin fille de Bernard Martin (Domaine Bernard Martin). Le domaine change d’intitulé et devient le Domaine VIGOT Fabrice.

L’an 2000 voit arriver une nouvelle appellation au domaine : le Gevrey-Chambertin.

Aujourd’hui le domaine compte 7 ha situés sur 6 appellations et 15 climats différents.

Nous sommes heureux de vous présenter nos deux enfants : Axel né le 19 septembre 1993 et Mathilde née le 12 décembre 2005.

Les vignes

La totalité du domaine est cultivée de façon naturel : la fumure est organique, les pesticides sont proscrits, la confusion sexuelle est pratiquée sur 70% des parcelles depuis une quinzaine d’années. Le travail du sol a remplacé le désherbage chimique depuis 1993. Les seuls traitements appliqués sur la vigne consistent à la protéger contre le mildiou par le sulfate de cuivre et contre l’oïdium par le souffre . La référence majeure n’est pas ici le domaine, la marque ou le cépage mais le terroir qui, depuis l’origine du vin de Bourgogne, donne à chaque cru son identité historique, réelle et durable.

Les climats

Ce qu’on appelle le climat : un quartier de terre strictement délimité, reconnu pour ses qualités, portant son nom depuis des siècles et comportant un ou plusieurs lieux-dits.

Chaque climat produit son propre vin d’appellation, parfois en monopole mais souvent partagé par plusieurs domaines. C’est l’idée même du terroir, le lien le plus direct et le plus sincère entre la vigne et le vin.

Notre domaine travaille sur 15 climats divisés en 6 appellations.

« Dossier de soutien et signature »

« Vidéo de candidature UNESCO »

La cuverie

JPEG - 27 ko

La macération se déroule dans des cuves en acier inoxydable.

Les levures naturelles présentes sur la peau des grains de raisin assureront la fermentation. La température contrôlée, l’aération du moût et le brassage du marc participeront à la réussite du millésime.

Une vingtaine de jours seront nécessaires pour obtenir un vin de bonne garde.

Le nouveau cuvier a été construit pour la vendange 2006.

La cave à barriques

La cave à bouteilles

Les étiquettes successives

Depuis sa création le domaine a utilisé différents modèles d’étiquettes.

La première version dite “parcheminée”, utilisée jusqu’en 1996, a permis au guide Hachette de nous égratigner gentiment à quelques reprises, eu égard au côté “vieillot” (voir guides Hachette 1997 et 1998).

A noter toutefois que Vosne/Echezeaux d’une part, et Nuits-Saint-Georges d’autre part, étaient dotés d’étiquettes sensiblement différentes.

Une version intermédiaire a ensuite été utilisée jusqu’en 1999, un peu plus moderne mais jugée encore un peu chargée.

Le millésime 2000 a été le premier à arborer l’étiquette encore en vigueur à ce jour, apportant une présentation plus moderne, sobre et partagée par tous les vins du domaine.

Début 2007 le design de cette étiquette a servi de modèle à la présentation du site internet.